A la découverte des secrets de la maison Niepoort

Niepoort est une entreprise familiale crée en 1842. Cinq générations se sont déjà succédé à sa tête. Actuellement Eduard Dirk Niepoort et sa sœur Verena dirigent l’entreprise.

José Nogueira en est le Maître Assembleur. Là encore, les membres de sa famille exercent ce métier depuis la fondation de la compagnie.

C’est dans les caves de cette Quinta à Vila Nova de Gaia, de l’autre côté du Douro, face à Porto que j’ai effectué ma visite. Traditionnellement, c’est ici que sont réalisés le stockage, l’assemblage et le vieillissement des Porto.  L’embouchure du fleuve sur l’océan Atlantique favorise un climat relativement frais comparé à celui plus aride des rives du Douro  en remontant son cours.

Pour mémoire, concernant l’élaboration du porto, le moût de raisin (jus de raisin) est muté à l’alcool de vin afin de stopper la fermentation alcoolique (transformation du sucre en alcool) et de garder le sucre naturellement dans le vin. Ensuite, en fonction de l’élevage, plusieurs styles de Porto en découlent.

Les tawnys avec indication d’âge (10 ans, 20 ans, 30 ans…) ainsi que les Colheitas (tawnys millésimés) sont élevés dans de vieilles pipas, barriques traditionnelles en chêne de 550 litres. Leurs saveurs oxydatives proviennent de l’élevage en petits contenants, mais aussi du quasi non-ouillage de ceux-ci. C’est-à-dire que pour chaque pipas, on compte approximativement  1% d’évaporation annuelle. De ce fait, ces dernières sont remplies tous les 5 ans environ.

Une des particularités de Niepoort est le Porto Garrafeira, produit uniquement dans des millésimes exceptionnels. A la fin du XIXè siècle, la compagnie acheta à une verrerie Allemande 4 000 bonbonnes en verre soufflé d’une capacité variant de 8 à 11 litres.

Le premier millésime fût 1931. Après avoir passé 7 ans en foudre, ce porto de grande qualité a été embouteillé dans ces bonbonnes appelées Dames Jeannes, puis scellées avec un bouchon de liège. Ce n’est qu’en 1979 qu’il est apparu sur le marché. Les millésimes de Garrafeira, déjà  commercialisés, sont les suivants : 1931, 1938, 1940, 1942, 1948, 1950, 1952, 1956, 1967 et 1977. Le prochain pourrait être 1984…

Enfin, la renommée de Niepoort provient également de ses nombreuses réserves de porto stockées pendant plusieurs décennies, tel en atteste le porto V.V avec une base à 70% de 1863.

Par ce voyage auquel participait Nicolas Charrière, 1er Sommelier au Cinq, nous avons pu mieux comprendre les complexités de cette grande Maison qu’est Niepoort et la carte des vins donc l’éventail des Porto que nous proposons s’en trouveront enrichis.

Mais déjà nous préparons le prochain voyage…