Thierry Hamon, son coup de cœur pour la Quinta do Pessegueiro

Quinta do Pessegueiro est situé dans le Douro, dans la sous-région de Cima Corgo. Cette splendide région portugaise a été classée au patrimoine mondial de l’Unesco en 2001. A mes yeux, c’est un des territoires viticoles les plus intéressants du pays. Les collines de schiste composées de vignobles en terrasses ainsi que les courbes du fleuve Douro constituent un paysage de toute beauté.

C’est en 1991 qu’un ami, entrepreneur français du textile, tomba lui-aussi sous le charme du Douro et décida de s’investir pour la première fois dans le milieu viticole : Quinta do Pessegueiro devint alors l’objet de toute son attention.

Pour mener à bien cette aventure, il nomma un professionnel hors pair : Marc Monrose, directeur général et commercial des Domaines Zannier ainsi que Joao Nicaulo de Almeida, responsable de la partie viticole et œnologique du domaine (ce dernier étant issu d’une famille de grands vignerons portugais). De là fût construite une cave à la pointe de la technologie, utilisant la gravité naturelle de la vendange au cuvier, jusqu’au chai de vieillissement.

L’utilisation de nombreux cépages autochtones, la variété des expositions géographiques de chaque parcelle, le travail minutieux effectué à la vigne, les sélections parcellaires réalisées en cave et l’utilisation des techniques de vinification tant traditionnelles que modernes font de Pessegueiro une quinta exceptionnelle. Celle-ci produit des vins digestes, d’une belle fraîcheur, alliant finesse et persistance.

Depuis longtemps, je suis l’évolution de ce domaine avec grand intérêt. Ainsi, comme chaque année, en juillet, j’ai participé activement aux assemblages du millésime 2013 avec toute l’équipe de la Quinta. Exercice complexe et passionnant, l’objectif est de déterminer les équilibres des trois cuvées de Douro rouge : Aluzé, Quinta do Pessegueiro et le Prenium ; à partir d’une cinquantaine d’échantillons.